Dans cette vidéo, je vous fais une confession…

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Bonjour les amis ! Dans la vidéo d’aujourd’hui, je vais vous faire une petite confession. Je pense que ça vous surprendre et j’espère que ça vous aidera. C’est parti, on y va !

Je sais ou j’imagine qu’en tant que personne qui est axée développement personnel, qui partage beaucoup d’articles et de vidéos sur le sujet, qui donne des conseils, qui a écrit un livre digital Les quatre pilules pour une vie riche et sans stress, qui a vraiment comme hobby le développement personnel, vous devez vous dire : « Johan, ça doit être le roi de la gestion du stress, le roi de la productivité, le roi du focus, le roi de la motivation et il de ne doit jamais avoir de bas ; c’est toujours haut chez lui. » Eh bien, ma confession d’aujourd’hui, c’est que c’est faux ! Ce n’est pas du tout le cas et je vais me rapprocher de vous pour vous le dire les yeux dans les yeux. Je pense que c’était, de toute façon, claire pour vous : personne n’est parfaite, personne ne maîtrise tous les outils de façon parfaite, c’est impossible de réussir à ne jamais stresser, à être toujours au top, toujours bien.

Et en fait, il y a une grande différence entre savoir, connaître, comprendre et appliquer. Tout ça, ce sont des choses complètement différentes. Vous pouvez savoir ce qu’il faut faire en cas de stress, vous pouvez comprendre les mécanismes de la montée du stress, de la gestion du stress et vous pouvez être tellement aveuglé par vos émotions que vous n’arrivez pas à les appliquer. Et c’est pour ça que je vous dis toujours que l’action est importante parce qu’il ne suffit pas de lire mon livre, par exemple ; il ne suffit pas d’étudier les choses de développement personnel, de passer beaucoup beaucoup de temps à apprendre : il faut également appliquer et il faut essayer à chaque fois que vous avez une situation de stress, où vous sentez que vous avez des émotions négatives, il faut essayer d’appliquer les outils que vous avez appris, il faut appliquer tout ce que vous avez lu.

Je vous donne un petit exemple tout bête de ce qui m’est arrivé ce weekend. Il y a des jours où on n’est pas bien, et ce weekend, bien qu’il ne s’était pas passé d’événement particulier, je n’étais pas vraiment au top, j’étais un petit anxieux, un peu stressé ; je me suis un petit peu énervé avec ma femme parce qu’elle n’avait pas rangé certaines affaires, enfin, des trucs tout bêtes, des trucs vraiment ridicules. Et c’est là où je me suis… c’est quand même bizarre [parce qu’] en général, j’arrive à bien gérer mes émotions, à bien gérer mon stress et il y a eu cette période où ce n’était pas le cas. Je vous donne juste un petit truc, ma petite technique pour essayer de repartir sur de bonnes bases parce que je pense que ce que je n’arrivais pas à faire il y a quelques années qui est maintenant intuitif chez moi, c’est que ça ne dure jamais très longtemps, c’est-à-dire que quand j’ai un problème de gestion de stress ou un problème de gestion d’émotion, j’applique immédiatement des outils qui me permettent de revenir à la normale et finalement de bien maîtriser mes émotions et de revenir dans une situation qui est beaucoup plus acceptable.

En fait, les deux choses que je fais systématiquement, la première chose, c’est que je prends conscience de ce qui se passe. Donc, là, ce que je me suis dit, c’est : « Johan, t’es pas bien en ce moment ; c’est un mauvais jour, c’est normal, ça arrive mais reconnais-le. » Donc, prendre conscience parce que quand on ne prend pas conscience d’un problème, on ne peut pas le résoudre. Parfois, on n’est pas bien mais on se ment à nous-mêmes et on fait comme si tout allait bien, comme si tout était normal. Je me suis dit : « O. K., aujourd’hui, c’est un jour “sans” ; ça ira mieux demain, calme-toi. » Donc, prise de conscience (toujours le numéro 1).

Et le numéro 2, j’en ai parlé dans une de mes vidéos récemment – vous pourrez peut-être y jeter un coup d’œil. Il s’agit de respirer. Donc, je me mets à l’écart, je respire. Là, ce que j’ai fait, comme la crise était relativement forte, lorsque je me suis disputé, je suis monté à l’étage, j’ai ouvert la fenêtre et j’ai respiré. Vous n’avez pas besoin de le faire pendant deux heures ; je l’ai fait pendant quelques minutes et tout de suite ça permet de faire redescendre les émotions. Donc, prendre conscience, respirer ; ce que j’essaye de faire aussi, c’est de me dire que tout ça n’est pas grave et de revenir – j’en ai déjà parlé également dans d’autres vidéos – aux fondamentaux, me dire : « Je suis en bonne santé, ma famille est en bonne santé, oublions tout ça et ça ira mieux demain. »

Donc, voilà un petit peu les trois étapes que je suis : je prends conscience, je respire, et je me dis que finalement, tout ça, c’est des broutilles par rapport à ce que doivent endurer certaines personnes qui sont malades ou qui doivent voir leur famille malade, etc.

J’espère que ce petit rappel vous a plu ; j’espère que ça vous a aidé de voir que je suis comme vous, j’ai exactement les mêmes défauts, j’ai exactement les mêmes problèmes et on n’a jamais fini d’apprendre. Moi, ça fait quelques années que j’investis beaucoup de temps dans mon développement personnel et on n’a jamais fini d’apprendre, donc, tous les jours, travaillez un petit peu, améliorez-vous, lisez, apprenez, appliquez avec l’esprit Kaizen : des petites améliorations quotidiennes qui vous permettront de vous améliorer, de toujours être meilleurs mais c’est un exercice qui durera toute votre vie parce que personne n’est jamais parfaite – mais personne ne devient jamais parfaite – , donc, vous serez toujours un peu meilleur mais vous devrez toujours vous améliorer et je pense que c’est ce qui fait aussi que la vie est belle.

Cette vidéo touche à sa fin ; merci de m’avoir écouté et j’espère que vous n’êtes pas déçus par cette confession que je vous ai faite aujourd’hui. On peut en parler sur la page Facebook de Pas-de-stress parce que votre avis m’intéresse toujours.

Merci, à très bientôt !