Dans cette vidéo je vous suggère de dégager du temps pour vous retrouver un peu seul. Le faire a changé ma vie car c’est dans mes moments de solitude que j’ai mes meilleures idées. Cela changera la votre de la même façon…

Je vous y recommande un livre (Le manuscrit retrouvé de Paulo Coehlo*) et j’en profite pour développer 3 conseils qui vous aideront à dégager du temps pour être un peu seul :

  • Soyez clair et honnête avec votre entourage
  • Déconnectez complètement
  • Partez / isolez-vous

Abonnez-vous à la chaine You Tube pour ne manquer aucune vidéo : cliquez ici.

Téléchargez le fichier MP3 ici.
Téléchargez le fichier PDF ici.

Transcription de la vidéo :

Salut, membres de Pas-de-stress ! Dans la vidéo d’aujourd’hui, je vais vous expliquer pourquoi il est important que vous vous réserviez quelques moments de solitude et comment faire pour mettre tout ça en place. Je vais essayer d’aller faire cette vidéo dehors – c’était mon plan initial mais, il ne fait pas très beau, donc, je ne sais pas si ça va marcher. On se retrouve tout de suite, soit dehors, soit à l’intérieur, selon le temps que je vais trouver en regardant par la fenêtre.

Salut à tous, membres de Pas-de-stress ; malheureusement… je voulais faire cette vidéo dehors, ce n’est pas possible ; il y a vraiment beaucoup beaucoup trop de vent et vous auriez des difficultés à m’entendre, donc, du coup, je me suis installé dans mon bureau comme d’habitude et j’essayerai dans les jours qui viennent de faire des vidéos dehors parce que je trouve que c’est sympa, surtout qu’actuellement c’est l’automne. J’aime les paysages d’automne et je voulais partager ça un petit peu avec vous, selon l’endroit du monde à partir duquel vous me suivez. Eh bien, peut-être que vous n’avez pas l’habitude de voir ce paysages, donc, c’est pour ça que je voulais aller dehors. Ce sera certainement pour une autre fois.

Dans la vidéo d’aujourd’hui, en fait, j’aimerais bien vous faire comprendre qu’il est important de s’autoriser des petits moments de solitude parfois afin d’être moins stressé. C’est un problème que beaucoup de personnes rencontrent : c’est qu’on a tous une vie tellement pleine, tellement riche, tellement complexe qu’on a du mal à trouver du temps pour soi, pour être seul, pour vraiment rester sans être entouré d’amis, de famille, de collègues de travail – Excusez-moi, je ne me suis pas rasé, donc, ça gratte un petit peu – et donc, ça crée un petit peu des situations de stress. Le fait d’être tout le temps entouré, de ne jamais avoir le temps, de se poser, de réfléchir, de penser, ça a tendance à nous créer du stress, à mon sens. L’idée n’est pas de trouver du temps pour être seul pour regarder la télé ou pour être seul et surfer sur Facebook ou être seul et dormir ; l’idée, c’est de vraiment trouver du temps pour vous poser, pour réfléchir, pour penser à votre futur, pour penser à vos objectifs, pour penser au sens de votre vie ; enfin, vraiment de la pensée du temps de qualité. On dit souvent que trouver du temps pour la solitude, c’est important pour les personnes créatives. Par exemple, moi, je crée beaucoup de contenu ; j’ai un travail qui est créatif ; je dois sans arrêt penser à différents sujets ; je dois rechercher des sujets, je dois développer des idées, etc., donc, c’est un travail assez créatif et on dit souvent que la solitude, c’est important pour trouver des idées, et ça, je le sens : dans la majeure partie du temps, quand je trouve mes idées, c’est quand je suis seul : soit dans ma voiture, soit dans ma douche, soit quand je me promène dans les bois, etc. Avoir un peu de temps pour la solitude, ce n’est pas seulement important pour les gens créatifs, c’est important pour tout le monde parce que je suis vraiment persuadé que le fait d’être tout le temps entouré et de ne jamais avoir un peu de temps pour soi, eh bien, ça nous stresse ; ça ajoute un petit peu de stress à notre vie qui est déjà très très riche et c’est pour ça que je pense qu’un petit peu de temps pour la solitude, c’est bon pour les personnes créatives et pour les autres.

J’ai avec moi ici un livre de Paulo Coelho qui s’appelle le « manuscrit retrouvé »* – je mettrai un lien en bas de cette vidéo pour que vous puissiez aller voir ce livre s’il vous intéresse. Je vais vous lire deux passages parce que c’est un livre que j’ai lu cet été. Moi, ça fait longtemps que je me réserve des moments de solitude, que ce soit dans ma routine matinale ou j’essaye dans l’après-midi en soirée de me réserver un peu de temps. Et quand j’ai lu ce bouquin, il y a deux passages qui m’ont marqué ; là, je lis ce que dit Paulo Coelho :

« Sans la solitude, aucune plante ou animal ne survit, aucune terre n’est fertile très longtemps, aucun enfant ne peut apprendre la vie, aucun artiste ne peut créer, aucun travail ne peut grandir et se transformer. La solitude n’est pas l’absence de l’amour mais son complément. »

Donc, vous voyez ? Très très puissant, ce que dit Paulo Coelho ici.
Et un deuxième passage m’a beaucoup plu où il dit :

« Et quand nous parvenons à cette harmonie, nous recevons plus que nous n’avons demandé. À ceux qui se sentent opprimés par la solitude, il faut rappeler ceci : “Dans les moments les plus importants de la vie, nous serons toujours seuls : comme l’enfant sortant du ventre de la femme, quel que soit le nombre de personnes qui sont autour de lui, c’est à lui que revient la décision finale de vivre. Comme l’artiste devant son œuvre, pour que son travail soit vraiment bon, il doit être tranquille et n’écouter que la langue des anges. Comme nous nous trouverons un jour devant la mort – l’indésirable – nous serons seuls au moment le plus important et le plus redouté de notre existence.” »

Je vous laisse un petit peu méditer là-dessus, ré-écouter peut-être. C’est ce que nous dit Paulo Coelho et qui, à mon sens, s’applique vraiment : il faut essayer chaque jour de vous réserver un petit peu de temps pour être seul, pour avoir un petit peu de solitude. Commencez par quinze minutes, vingt minutes, trente minutes par jour et vous verrez très rapidement les effets bénéfiques. Dans la partie suivante, je vais vous donner quelques petits conseils pour trouver des moments de solitude.

Dans cette deuxième partie, je vais vous donner quelques petits conseils simples pour vous autoriser un petit moment de solitude. Dans la première partie, on a vu tous les bienfaits : vous pouvez vous apporter des petits moments de solitude et là, je vais vous donner quelques exemples concrets. Le premier conseil concret que je peux vous donner, c’est d’être clair avec votre entourage si vous en avez un. (Si vous vivez seul, vous pouvez justement avoir de la solitude quand vous voulez mais cette vidéo s’applique plutôt à des gens qui ne sont pas seuls.) Expliquez-leur : « J’ai besoin d’être un peu seul pour réfléchir ; j’ai besoin d’être un peu seul pour être créatif. » Essayez de faire en sorte que ce ne soit pas perçu de façon négative. J’ai toujours essayé de faire ça avec ma femme – vous savez, j’ai une femme, deux enfants, donc, ce n’est pas toujours facile de prendre du temps et de partir ; mais j’ai toujours été clair en essayant de leur expliquer que j’ai besoin d’être seul pour ma créativité pour mon bien-être, pour ne pas stresser et j’ai expliqué que ce n’était pas de négatif, que c’était pour me développer et que ma famille en profiterait. C’est le premier point : c’est d’être clair avec votre entourage, leur dire pourquoi vous faites cela et pourquoi vous en avez besoin. Vous pouvez reprendre ce que j’ai partagé avec vous dans la première partie pour convaincre ou pour argumenter vis-à-vis de votre famille et je pense qu’eux-mêmes vous trouveront moins stressé par la suite et salueront le fait que vous ayez besoin d’un peu de solitude. Donc, ça, c’est la première chose : parler à votre entourage et être clair avec eux.
La deuxième chose, c’est de déconnecter complètement. Éteignez votre téléphone, ne le prenez pas avec vous ; éteignez votre ordinateur, ne prenez pas de montre avec vous ; évadez-vous. En fait, si vous êtes seul, c’est pour être seul entre vous, votre corps et votre esprit. Il ne faut pas que votre corps soit seul mais que votre esprit soit sur Facebook ou que vous répondiez au téléphone ou que vous téléphoniez dehors. Donc, déconnectez complètement ; il faut que vous soyez seul à 100%.

Et la troisième chose, c’est : partez, isolez-vous. Moi, mon activité favorite pour exercer un petit peu la solitude, c’est de marcher en forêt sans but. Je sors, je vais dans la forêt, je n’ai pas de but, j’ai mon smartphone avec moi déconnecté, donc, c’est-à-dire qu’on ne peut pas m’appeler ni rien, par contre je le garde parce que j’ai souvent des idées – c’est là où vous verrez, vous allez penser à plein de choses, vous allez avoir plein d’idées, vous allez être très créatif. J’ai mon smartphone et je prends des notes sur certaines choses qui me passent par la tête quand je suis tout seul. Je marche, je regarde des paysages, je m’assoie, je réfléchis, je prends quelques notes, je regarde la nature ; c’est mon truc, j’adore, j’aime faire tout ça et vous, ça pourrait être autre chose. Je vous conseille de sortir, c’est mieux – c’est en tout cas ce qui marche le mieux pour moi – mais le principal, c’est de s’isoler : vous pouvez aller prendre un bain – vous vous mettez dans votre bain bien chaud, vous fermez les yeux et vous vous isolez comme ça, vous avez de la solitude comme ça ! Vous pouvez vous asseoir tout simplement à votre bureau ou sur un canapé ; l’idée, c’est vraiment de s’isoler un maximum et moi, je pense que le plus facile pour ça pour ne pas être interrompu, c’est de sortir, d’aller dans la nature mais c’est vous qui décidez. Vous voyez ?

C’est trois étapes, trois conseils très simples : la première chose, c’est partager avec votre entourage la raison pour laquelle vous voulez vous isoler et leur expliquer clairement que vous allez vous isoler, prendre un petit peu de temps pour votre solitude. La deuxième chose, c’est de déconnecter complètement. Et la troisième, c’est de vous isoler et le mieux de sortir, d’aller dehors.

Moi, je pense que la solitude profonde, le fait de ne jamais être en contact avec les gens, d’être tout le temps seul, c’est mauvais pour votre santé, c’est mauvais pour votre stress mais je pense que l’inverse est également très mauvais, le fait de ne jamais être seul, d’être toujours accompagné, ça crée une pression, un stress qui, à mon sens, est aussi dangereux que la solitude profonde. Donc, trouvez un petit peu de temps pour vous évader, essayez d’avoir un équilibre entre contacts sociaux et solitude et isolement et vous verrez que vous serez moins stressé et que vous serez beaucoup plus heureux.

Je vous souhaite bonne chance.

Partagez un petit peu votre expérience avec nous, essayez de mettre ça en place à partir de demain ; à partir de cette semaine, essayer de prendre 20 à 30 minutes par semaine, une heure peut-être pour vous évader, pour être seul, pour réfléchir et partagez votre avis avec nous sur la page de Pas-de-stress. Si vous regardez cette vidéo sur Youtube, il y a un lien qui vous permet d’avoir le texte de cette vidéo, la transcription, etc., et il y a aussi la possibilité d’échanger avec moi par le biais des commentaires. Faites-le parce que moi, j’aime lire vos avis, j’aime échanger avec vous ; les autres membres de Pas-de-stress aiment échanger avec vous, donc, faites le test, donnez-nous votre avis et moi, je vous retrouve très bientôt pour une nouvelle vidéo ou un nouvel article de Pas-de-stress. A très bientôt !

* Il s’agit d’un lien affilié. C’est à dire que si vous finissez par acheter un de ces produits après avoir cliqué sur ce lien, Pas-de-stress recevra une commission. Bien sûr le prix d’achat pour vous sera le même. Je vous recommande ces produits parce que je les utilise et les apprécie. Si vous souhaitez soutenir mon blog, faites tous vos achats amazon en suivant mes liens 🙂